Entre les plaines de Soule et la vallée de Cize, la forêt d’Iraty s’étend sur plusieurs hectares. Présenté comme le plus vaste d’Europe, cet ensemble de hêtres ne se limite pas à proposer des balades au milieu des arbres. Dans la forêt d’Iraty, il est possible de passer sans transition d’un paysage forestier à un environnement plus humide en passant par les estives qui accueillent le bétail. Cet espace naturel se distingue donc par sa diversité, à l’instar d’un Pays basque où alternent les paysages de toutes sortes, depuis la côte basque jusqu’aux campagnes de l’intérieur.

Dans la forêt d’Iraty, de nombreux sentiers de randonnée sont balisés et permettent de partir à la découverte de la faune et de la flore du massif. L’un de ces parcours, le sentier d’interprétation d’Erreka-Idorra a la particularité d’être transfrontalier, à savoir qu’il traverse les Pyrénéens à hauteur de la rivière du même nom, rappelant que le Pays basque se déploie aussi bien en France qu’en Espagne. Les panneaux du sentier rappellent aussi que le bois de la forêt d’Iraty a été pendant longtemps une des principales ressources de la province. Il servait à fabriquer des objets de vie quotidienne mais aussi à produire du charbon.

Un autre site remarquable fait la spécificité de la forêt d’Iraty : le site mégalithique d’Azpegi. Au cours d’une balade de 5 kilomètres aller-retour environ, les vacanciers en promenade découvriront ces pierres qui affleurent de la terre et qui rappellent que ces sites ont du servir de nécropole et de lieux de culte aux lointains ancêtres des habitants de la vallée.